UNE VIE DE CINEMA

Le directeur de programmation de TIFF sur ce qui fait de Toronto la ville ultime du grand écran.

Trouver des hôtels

Jesse Wente se souvient du film qui l’a rendu accro au grand écran: Star Wars, quand il est sorti pour la première fois en 1977. Aujourd’hui, en tant que directeur de programmation au TIFF Bell Lightbox, il vit de sa passion tous les jours.

C’est particulièrement vrai chaque Septembre, lors du Festival du Film International de Toronto (TIFF). « C’est un énorme évènement, et vous allez faire vivre quelque chose que vous pourriez peut-être ne jamais revivre, » dit-il. « Et nous avons maintenant le TIFF Bell Lightbox, qui diffuse des films toute l’année. Vous pouvez venir à n’importe quel jour de l’année et être transporté par la magie et la beauté du cinéma. »

Jesse Wente /
TIFF Director of Film Programs

TIFF partage ses œuvres prestigieuses avec un bon nombre d’autres festivals de films comme Inside Out, Hot Docs et imagineNATIVE. Et ce n’est en réalité qu’une partie de l’offre de grand cinéma à Toronto.

« Toronto adore les festivals, » dit Wente. « Il semble qu’il y ait un festival presque toutes les fins de semaine, sauf celles de Noël et de la Nouvelle Année. C’est génial de faire partie de quelque chose où vous vous sentez comme à l’orée d’un nouveau cinéma et dans l’instant présent. Le festival vous donne la chance d’être les premiers à vivre un film avant qu’il ne sorte dans un cinéma près de chez vous, avant même qu’il n’y ait de critiques. Vous apportez de nouvelles perspectives à un film et vous le faites découvrir au monde. »

Est-ce qu’il y a un souvenir de TIFF qui surpasse les autres? « Je suis allé voir Le Samouraï de Jean-Pierre Melville, c’est un film quasiment parfait, et je l’ai vu une dizaine de fois parce que Chow Yun-Fat présentait la projection, » dit Wente. « C’était à l’apogée de sa célébrité. Il était sûrement la plus grande star de la planète. La limousine s’est arrêtée, et il en est sorti tout en costume de soie blanc. Et c’est à ce moment je pense que j’ai compris ce qu’est une vraie star de cinéma. Ces moments-là me donnent encore la chair de poule même après avoir passé 20 ans dans ce milieu. Je retombe amoureux de films régulièrement. »

LES FESTIVALS FAB FILM

Notre ville est un paradis pour les cinéphiles, célébrant tous les goûts dans la nature: